RPGboss : tutoriel pour créer votre jeu de rôle sur PC

RPGboss est un clone libre et gratuit de Rpgmaker XP, célèbre logiciel qui permet de créer assez simplement un jeu de type RPG (« jeu de rôle ») avec des combats au tour par tour.

Vous pouvez le télécharger à cette adresse : www.rpgboss.com

L’interface

Peindre une carte

La carte est composée de plusieurs couches

  1. la couche 1 est pour le sol : le héros marche dessus !
  2. la couche 2 permet de poser des objets, de la végétation ou des bâtiments sur le sol
  3. la couche 3 est très utile pour les objets complexes, pour s’ajouter par dessus la couche 2 (le toit d’un mur posé en couche 2 par exemple)
  4. la couche évènement que vous verrez plus tard dans ce tutoriel


On utilise les « tilesets » (ensemble de tuiles) à gauche pour peindre la carte.

On peut les sélectionner tuile par tuile et les peindre avec le crayon (où les effacer avec la gomme), ou sélectionner plusieurs tuiles en même temps pour aller plus vite.

Il y a plusieurs sets disponibles, rangés par onglet.


Certaines tuiles sont franchissables, d’autres non : votre héros ne peux pas monter sur un arbre, par exemple, il passe derrière.

Certaines tuiles permettent de dessiner des murs intérieurs ou des murailles :

Ajouter une carte

Dans la fenêtre en bas à droite, cliquer droit et faire « nouvelle carte ».

Pensez à bien nommer vos cartes !

Lors de la création de la carte, on peut également définir la taille de celle-ci. Par défaut, les cartes font 40 sur 30. Pour l’intérieur d’une maison, on peut faire une carte plus petite…

Grâce aux évènements, vous pourrez passer d’une carte à l’autre.

Faites en plusieurs pour balader votre personnage (pensez à faire les cartes de l’intérieur de vos maisons!)

La base de données

Modifier l’équipe

Dans la rubrique personnages et classes, vous pouvez définir votre univers.

Les classes sont les fonctions des personnages : guerrier, soigneur, sorcier, archer… c’est à vous de choisir !

Vous pouvez avoir plusieurs personnages dans votre jeu.

Au départ, le joueur ne joue que le premier de la liste, Evandrus. On peut changer son nom, sa classe, son apparence… et ses compétences.

C’est en paramétrant des évènements que vous pourrez ajouter des personnages au groupe au fur et à mesure de l’aventure (voir plus loin).

Créer des ennemis et leurs groupes

Des ennemis existent par défaut.

N’hésitez pas à en créer vous même, des faciles, par exemple, pour la première carte.

Créer un ennemi ne suffit pas. Il faut ensuite créer des groupes d’ennemis, même si on veut faire un groupe de 1 ennemi tout seul.

  1. Descendre à la ligne 171 des ennemis et le nommer « poulet »
  2. Choisir le sprite « whitebird » et descendre le scale à 0,5 (c’est l’échelle de l’image)
  3. Il est tout faible : lvl 1, HP et MP 10, ensuite 1 partout en dessous
  4. On peut définir aussi l’expérience et l’argent qu’il rapporte une fois battu
  5. Ouvrir l’onglet groupe, descendre à la ligne 6
  6. À droite, chercher « poulet » et l’ajouter.

On voit dans le nom du groupe #poulet. Si vous en ajoutez plusieurs, le nom du groupe se composera ainsi : # 6 x poulet.

Votre ennemi est prêt ! Il vous faut maintenant connaître les évènements !

Les évènements

Un évènement est une programmation sur une case du jeu qui déclenche quelque chose de spécial :

  • Pour afficher des dialogues (message, choix)
  • Pour passer sur une autre carte (téléportation)
  • Pour ajouter ou supprimer de l’argent ou des objets (inventaire)
  • Pour déclencher un combat
  • Pour ajouter un personnage au groupe

etc.

Ajouter une porte

Sur la première carte, faites une maison.

Sur une seconde carte, faites l’intérieur de la maison.

Nous allons ajouter un évènement « porte » sur la première carte pour passer à l’intérieur.

Attention, il faut penser à faire une sortie de la même manière pour retourner dehors !

  1. Sur la couche « évènement », double cliquer sur la case où se situe la porte.
  2. Choisir une apparence de porte dans le bloc « sprite », nommer l’évènement « porte auberge » par exemple (c’est important de bien nommer vos évènements).
  3. Double cliquer sur les flèches dans le bloc « commandes ».
  4. Choisir « téléporter le joueur »
  5. Choisir la carte où la porte nous envoie et cliquer sur la case où apparaîtra le joueur

Faites la même chose d’une case de l’auberge vers l’extérieur : mais attention, ne mettez pas les entrées et sorties trop proches les unes des autres, surtout si l’évènement se déclenche au contact du joueur !

Ajouter un personnage qui parle et qui me vend des objets

  1. Ajouter un évènement, et choisissez le sprite d’un personnage
  2. Ajouter la commande « afficher un message » pour qu’il nous dise bonjour
  3. Ajouter la commande «proposer un choix », où le personnage nous demande si on veut lui acheter quelque chose. Modifier « yes » et « no » 🙂
  4. Maintenant, nous avons des flèches pour ajouter des commandes si la réponse est oui, et si la réponse est non, et si on ferme la fenêtre sans répondre.
  5. Double cliquer sur les flèches en dessous « case 0 », et ajouter la commande « ouvrir le magasin ».
  6. Cocher les items que le personnage vend
  7. Double cliquer ensuite sous le « case 1 » et ajouter la commande « afficher un message » pour lui faire dire « Au revoir ! »
  8. Double cliquer sous « default » et lui faire dire « Salut ! » aussi.

Avant de terminer, on pourrait demander au personnage de s’animer de façon aléatoire, pour qu’il se déplace sur la carte.

Ajouter un monstre qui m’attaque

Au préalable, il faut que vos ennemis et groupes d’ennemis soient bien configurés dans la base de données. Reportez-vous au tout début du document.

  1. Ajouter un évènement, choisir un sprite, l’animer aléatoirement et ajouter la commande « lancer un combat »
  2. Choisir le groupe d’ennemis
  3. Cocher « éxécuter une fois, cela ajoutera une étape ». Comme son nom l’indique, une fois combattu, on veut que l’évènement soit différent
  4. Un onglet « étape 1 » est apparu tout en haut
  5. Dans cette étape, enlever le sprite (ne rien mettre) : ainsi, le monstre disparaît une fois combattu

Lier les évènements

Le jeu va reposer en grande partie sur le déclenchement et l’enchaînement d’évènements.

Exemple :

Le roi dit au joueur d’aller parler à l’aubergiste pour avoir un objet gratis.

1/ il faut que le joueur parle au roi pour que l’aubergiste me propose l’objet gratis

2/ sinon l’aubergiste lui parle d’autre chose

Autre exemple :

Un personnage nous dit d’aller ouvrir sa malle dans la pièce voisine. Si le joueur ne lui a pas parlé avant, on ne peut pas ouvrir la malle – ça ne se fait pas ! Je peux même faire en sorte que la malle n’apparaisse que lorsque nous avons parlé au personnage !

C’est donc cette méthode qui va nous permettre de créer un système de quêtes.

Créer les évènements et bien les nommer

Prenons l’exemple de la malle.

  1. Créer l’évènement du personnage, que nous appellons « mémé »
  2. Afficher un texte qui invite à ouvrir la malle et prendre l’argent dedans

Et c’est tout, je reviendrais plus tard.

  1. Sur la carte de l’auberge, créer l’évènement de la malle, que nous appellons « coffre »
  2. Ajouter un message qui dit que c’est mal poli d’ouvrir le coffre

  1. Créer une nouvelle étape au coffre
  2. Ajouter dans cette étape un message qui indique que nous avons trouvé de l’or
  3. Ajouter 200 pièces à l’inventaire

Retournez ensuite sur l’évènement « mémé » pour que l’étape 1 du coffre ne se déclenche qu’une fois lui avoir parlé.

  1. Définir le stade de l’évènement
  2. évènement sur la carte (ou une autre carte selon l’endroit où est votre coffre)
  3. Choisir dans le menu déroulant « coffre »
  4. Nouvelle étape : 1

 

Ce tutoriel est terminé, mais il y a tant à dire !

Il reste à tester votre jeu avec le bouton « jouer ».

C’est la barre d’espace qui permet de valider.

Avec la touche « échap », vous ouvrez l’inventaire du joueur.

Pensez à bien écrire votre scénario et le traduire en évènements possibles, en cartes et en personnages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.