Close

L’ordinateur (externe)

L’invention du PC

Évolution de l’ordinateur grand public depuis son origine jusqu’à sa popularisation : pour en savoir plus http://histoire.info.online.fr/micro.html

Format Desktop

Les boîtiers desktop (de bureau) sont des boîtiers plats qui se posent sur le bureau, l’écran étant posé dessus.

C’est le “facteur de forme” adopté par IBM et les “compatibles IBM-PC”.

Ils réapparaissent aujourd’hui dans les HTPC (Home Theater PC ou PC de salon)

Format Tour

Les boîtiers Tour ont supplanté des Desktops depuis les années 90. On trouve différents types de tours:

Mini-towers sont des petites tours avec peu de baies. Remplacées par les Barebones ou mini-PC (entre 10 et 20 cm de haut).

Midi-towers (aussi appelés ATX) avec plus d’emplacements externes : plusieurs baies 5, 2.5 et 3.5, emplacements internes de é disques durs minimum. 35 à 45 cm de haut.

Maxi-towers, autrefois réservés pour les serveurs. Aujourd’hui remplacé par les Grandes Tours destinées principalement aux joueurs. Hauteur 60cm, et jusqu’à une vingtaine de baies.

Rack 19 pour les serveurs et équipements réseaux. On a des boîtiers NAS aujourd’hui.

NUC la tendance actuelle est aux ordis minuscules, le NUC (Intel) tient dans la main.

Gérer le hardware : BIOS ou UEFI

Le BIOS (Basic Input Output System)

Le bios est constitué de 2 composants: un programme firmware qui gère la carte mère et une mémoire morte – sauvegardée par pile bouton-, le CMOS (Complementary Metal Oxide Semiconductor).

Les anciennes ROM on cédé la place aux EEPROM ou mémoires Flash, qui ont l’avantage d’être modifiables.

Quand l’ordinateur est mis en marche, le programme BIOS permet d’initialiser tous les composants de la carte-mère (POST), de charger les périphériques internes et externes, puis d’amorcer (boot) un système d’exploitation selon un ordre de priorité prédéterminé (par ex. d’abord le lecteur CD, et sinon le 1er disque dur).

Modèles de BIOS

AWARD, AMI, PHOENIX : les 3 fournisseurs historiques de BIOS.

Aujourd’hui, le BIOS est développé par les fabricants de carte-mère (qui customisent en général Award).

Du BIOS à l’UEFI

Les BIOS ont été dotés d’un programme EFI (Extensible Firmware Interface), remplacé aujourd’hui par l’UEFI (Unified EFI), logiciel intermédiaire entre le firmware et l’O.S., beaucoup plus riche que les anciens BIOS, et qui doivent les remplacer complètement.

L’UEFI offre une interface graphique, permet de naviguer à la souris, et parle français !!!

Mais…

Le Setup

programme qui permet de paramétrer le BIOS. C’est sur le setup qu’on agit quand on “entre” dans le BIOS (qui n’est autrement modifiable que par flashage du firmware). Un certain nombre de paramétrages de l’ordinateur peuvent ainsi être modifiés par l’utilisateur. L’ensemble de ces paramètres est stocké en mémoire morte dans le CMOS.

Messages BIOS

Message écran si le POST rencontre une erreur + signal sonore. Là encore, ça dépend du BIOS.

un bip court, chez Award : tout va bien ; sinon, plusieurs bips. Voir :

http://www.vulgarisation-informatique.com/bips-bios.php (qui intègre l’UEFI)

Accéder au BIOS

Cela dépend de la carte-mère ! Le plus souvent Suppr, Echap, F2 ou F1, voire F10 ou Espace. Et Fn sur les portables.

En principe ça s’affiche après l’allumage en bas de l’écran noir, très brièvement.

Voici par ex. la procédure pour portable ASUS (mais peu importe) : https://www.asus.com/fr/support/faq/1008829

Sinon, démarrer votre PC Windows, aller dans la section des options de démarrage (System configuration/boot) et demander à redémarrer avec le Setup.

Qu’est-ce qu’on peut paramétrer dans le BIOS ?

  • la séquence de démarrage (boot sequence) des lecteurs et disques durs, en mettant de préférence le graveur en premier : s’il n’y a pas d’image système dessus, il amorcera automatiquement le disque dur qui contient l’OS.
  • réglage de l’horloge, si besoin
  • réglage de la température (automatique par défaut, mais activer le CPU Warning T° pour définir le seuil d’alerte d’une surchauffe),
  • contrôle des ventilateurs : modulation de la vitesse notamment, et quand on monte soi-même son ordi, gestion du mode PWM.
  • le contrôle des tensions n’est à modifier que si on monte soi-même son ordi.
  • le contrôle de l’audio et des ports USB : on peut jeter un coup d’oeil pour voir si tout semble normal
  • les réglages du processeur et de la mémoire ont un grand impact sur la stabilité et la performance : n’y toucher qu’avec un tuto fiable à la main. Idem pour le réglage de la RAM.
  • ne mettez pas de mot de passe d’accès au BIOS : ça ne bloquerait que vous.

Fin de procédure (réglage BIOS)

F10 ou Save & Exit Setup enregistre les changements qu’on a opérés

Esc ou Echap ou Exit without Saving annule les changements.

Discard changes permet de revenir aux réglages antérieurs à nos changements, au cas où ils ne se seraient pas révélés judicieux. On peut aussi revenir à la configuration d’usine par Load Fail-Safe Defaults ou Load Optimized Defautls. Mais de toutes façons, il FAUT noter soigneusement tous les changements que l’on effectue sur un bloc-notes.

http://fr.wikihow.com/r%C3%A9initialiser-le-BIOS-de-votre-PC

Accéder aux autres options de démarrage

Si l’objectif est simplement de choisir les options de démarrage (boot loader), par ex. pour démarrer depuis un live CD ou un live USB, il existe une touche de fonction qu’ il faut tapoter pendant la phase de démarrage. Cette touche varie selon le BIOS. Pour connaître celle-ci, il faut lire le message qui s’affiche en bas de l’écran, juste après l’allumage. Le message ne dure pas longtemps, alors au lieu d’essayer de le lire, appuyer sur la touche Pause/break (ou Pause/attn), pour mettre en pause la séquence, pour avoir le temps de lire. Chez moi c’est F12 la touche qui active le « multiboot selection menu ». Appuyez sur la touche désignée et sur l’écran qui s’affiche, choisissez le périphérique que vous voulez démarrer avec les flèches du clavier.

La touche F8 permet de la même façon de démarrer en mode sans échec, en général ; mais c’est parfois F5.

Cette solution n’existe par défaut que jusqu’à Windows 7 ! Pour Windows 8 ou 10, il faut réactiver le dispositif de boot loader. Voir par ex. http://www.windows8facile.fr/activer-touche-f8-demarrage-mode-sans-echec/

Apprendre à entrer dans le BIOS

Apprendre à modifier la séquence de démarrage : on va décider que c’est le lecteur de CD qui démarre le premier.

L’UEFI

Avez-vous un BIOS ou un UEFI ?

La réponse en pratique est simple : avez-vous Windows 8.x ou Windows 10 ?

Question subsidiaire : le disque système est-il bien partitionné en GTP (vs MBR) ?

C’est quoi, et depuis quand, l’UEFI ?

L’UEFI ne fonctionne correctement qu’à partir de Windows 8, et nécessite des parades spécifiques pour fonctionner sous Linux (merci Microsoft !). Même sous Windows 8 et ultérieurs, ça ne marche pas toujours bien : https://msdn.microsoft.com/fr-fr/library/hh825112.aspx, et il faut parois désactiver l’UEFI.

L’UEFI

Lisez la partie consacrée à l’UEFI de cet excellent article : http://lecrabeinfo.net/le-bios-et-luefi-pour-les-debutants.html

Pour entrer vraiment dans les détails de la configuration de l’UEFI : http://www.ybet.be/hard1ch23/hard1ch23.php

Retenez que la page principale de l’UEFI est surtout descriptive. Si l’on veut changer des réglages, il faut aller dans le Mode Avancé de l’UEFI :

on a accès aux options suivantes :

Onglet Main : affiche les informations globales du système, permet de régler la date, l’heure et la langue du BIOS

Onglet AI Tweaker : ajuster les performances du processeur et de la mémoire vive (overclocking)

Onglet Advanced : paramètres du processeur, configuration SATA, USB, PCH, activer ou désactiver les périphériques intégrés

Onglet Monitor : affiche la température du processeur et de la carte mère, la vitesse de rotation des ventilateurs. On peut aussi régler manuellement la vitesse de rotation des ventilateurs de la tour ou du processeur.

Onglet Boot : permet de régler l’ordre de démarrage des périphériques, l’affichage du logo, le verrouillage numérique…

Onglet Tool : utilitaire qui permet de flasher son BIOS UEFI

Bien que l’interface soit nettement plus « conviviale », il faut être aussi prudent qu’avec le BIOS, et ne rien changer que si l’on suit à la lettre un tuto détaillé indiscutable.


Une fois par mois, Jean-Yves anime un atelier à l’Espace numérique, le mercredi matin, pour vous faire découvrir le côté matériel de vos ordinateurs : le hardware.

Objectifs

  • Pouvoir citer les éléments principaux qui composent un ordinateur et les associer à une fonction (carte mère, disque dur…)
  • Comprendre globalement une fiche technique associée à un ordinateur (performances, capacité de stockage…)
  • Savoir changer une barrette mémoire, un disque dur
  • Savoir accéder au bios d’un ordinateur et démarrer sur un support amovible
Animation JY- ConnaîtreSonMatériel_Seance1