Close

Montage vidéo

Glossaire

  • Le plan: je commence à tourner quelqu’un qui parle. Jusqu’à ce que j’arrête de tourner, cette prise de vue sera un plan.
  • La séquence: je tourne plusieurs plans d’un même sujet avec une unité narrative: par exemple un spectacle. Tout ce qui sera filmé dans les coulisses sera une séquence, tout ce qui sera filmé sur scène sera une autre séquence, tout ce qui sera tourné après le spectacle en est une autre, etc. On peut dire que c’est un groupement de plans un peu similaires.

Je peux donc parfois avoir un plan qui est aussi une séquence.

Le montage

Il ne s’agit pas de mettre bout à bout toutes les prises de vue ( ce qu’on appelera des “rushs”): il faut choisir, élaguer, et alterner les rushs pour rendre le montage final agréable à l’oeil et à l’écoute.

On utilise des logiciels de montage non-linéaires, qui permettent de gérer plusieurs pistes: des pistes pour les images, des pistes pour les textes, des pistes pour le son.

La durée et l’alternance des plans

  • un plan doit durer au maximum 15 secondes
  • alterner les plans (exemple de l’interview: on alterne des plans de celui qui parle, et de celui qui écoute)

Séparation de l’audio et de l’image

On pourra, dans des logiciels avancés (Imovie, Première…), séparer la piste audio et la piste image. C’est intéressant, si vous avez une piste audio assez longue, pour alterner malgré tout, les plans qui illustrent la piste audio.

Dans l’exemple de l’interview, j’ai une personne qui parle. Si je garde le plan sur son visage pendant 3 minutes, c’est très ennuyeux.

J’ai intérêt à alterner des plans où on voit son interlocuteur qui l’écoute, où on voit des images de ce dont il parle… tout en continuant à l’écouter: c’est le principe de la voix off.

Dans le cas d’un reportage, on peut carrément supprimer la piste son des vidéos (ou bien, baisser le volume pour faire juste un bruit d’ambiance), et insérer un commentaire audio en voix off.

insertion de textes et de plan-titre

Vous pourrez insérer des sous-titres, ou annoncer la séquence suivante avec un plan-titre: un peu comme dans les films muets, les dialogues apparaissaient en texte sur fond noir entre deux séquences vidéos.

En général on fait un titre pour le début du film, et pour les crédits à la fin.

N’abusez pas trop des titres, ça distrait le spectateur!

Les transitions

Si vous travaillez avec des images et que vous faites un diaporama vidéo, les transitions peuvent être intéressantes.

Si vous travaillez avec de la vidéo, n’en abusez pas non plus. Utilisez les par exemple pour annoncer la fin d’une séquence: un fondu vers le noir.